lb fr pt en de
Joer 2013 . Année 2013  
21 juillet 2014

Rapport annuel 2013 : Ensemble en chemin

L’Église catholique présente son rapport annuel

Rapport 2013 : Faits & Chiffres

Ainsi, la progression des dettes accumulées a été ralentie. Malgré tout, les dépenses ont été supérieures aux recettes. Le montant total des dettes accumulées au 31 décembre 2013 s’élève à 55,6 millions € (contre 54,8 millions € l’année précédente). L’actif total s’élève, quant à lui, à 157,7 millions € ; il est essentiellement constitué de biens immobiliers. Les fonds propres (représentant la différence entre les avoirs et les dettes et provisions) s’élèvent à 90 millions (contre 92 millions en 2012). Par rapport à l’exercice précédent, les résultats de Saint-Paul Luxembourg se sont améliorés, grâce notamment à des restructurations et à une compression des coûts. En 2013, les recettes générées par les activités immobilières ont légèrement augmenté ; la gestion de ces activités est assurée par Lafayette S.A. et Maria-Rheinsheim S.A. Des mesures d’économie au niveau des sociétés commerciales et de l’Archevêché ont également contribué à une amélioration des résultats. La mise en place d’une comptabilité analytique permet également un meilleur contrôle des coûts. Les chiffres clés attestent que l’orientation prise est la bonne. Les efforts entrepris pour améliorer les résultats et en matière organisationnelle ont porté des fruits. Il importe désormais de poursuivre ces efforts.

Pastorale : un nouveau départ

Au niveau diocésain, les activités et projets pastoraux ont connu de nouvelles impulsions. Afin de soutenir le travail de l’Église au service des hommes, le « Service de la Pastorale » a été mis en place début 2013. La restructuration du travail au niveau des paroisses est un gage d’avenir. En lançant l’initiative « Se convertir au Christ », Mgr Jean-Claude Hollerich a engagé en novembre 2013 un processus de renouveau dans l’Église qui est à Luxembourg. Mgr Hollerich considère que le travail auprès des jeunes revêt une importance particulière. Lors des Journées Mondiales de la Jeunesse à Rio, il a pu mobiliser 273 jeunes et leur donner le goût de croire. Au-delà des Journées Mondiales de la Jeunesse, on constate chez de nombreux jeunes un engagement plus profond et une foi vécue plus activement lors de rencontres, célébrations religieuses et engagements sociaux. Assisté de son équipe, l’Archevêque s’emploie à lancer de nouveaux projets allant dans ce sens.

Formation et recherche : l’importance du dialogue

Dans le rapport de 96 pages, pour la première fois, un chapitre est réservé au « Centre Jean XXIII ». Depuis sa création en 1845, le Séminaire peut recevoir des fondations, dons et legs. Ainsi, un capital a pu être progressivement constitué dont le revenu est utilisé pour la formation, et notamment la formation continue. Devenu à présent le pôle de formation, recherche, dialogue et documentation de l’Archidiocèse, le « Centre Jean XXIII » remplit, d’une manière innovante et moderne, la mission spécifique dévolue au « Grand Séminaire ». L’Église s’appuie sur des collaboratrices et collaborateurs engagés, qui connaissent la vie et les besoins de l’Église et de la société. Monsieur l’abbé Jean Ehret, directeur du « Centre Jean XXIII », met le dialogue au cœur de toutes les activités de ce dernier. Il veut également renforcer la collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux.

Les défis de l’avenir

Monsieur Erny Gillen, vicaire général, a remercié tous les collaboratrices et collaborateurs bénévoles et salariés de leur engagement au cours de l’année écoulée. L’Église prépare son avenir dans un environnement politique et économique incertain. Elle a pour mission de vivre et d’annoncer la foi, en se mettant au service de chaque personne et de la société. Pour cela, l’Église doit adapter ses moyens en fonction des circonstances et des évolutions. Dans un monde marqué par la mobilité, les clochers perdent probablement en attractivité ; en revanche, des communautés (plus) petites, le dialogue avec tous les acteurs de la société et l’engagement pour un monde plus juste gagnent en importance. Le vicaire général estime que, pour mener à bien le « projet Église », il faut des femmes et des hommes disposés à s’engager. Le défi pour l’avenir est de discerner et d’intégrer dans l’aujourd’hui les signes des temps. Ainsi l’avenir peut être envisagé dans l’espérance.

Communiqué de presse (version PDF)
 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Flickr
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
5 avenue Marie-Thérèse
Bâtiment H, 1er Étage
L-2132 Luxembourg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu