lb fr pt en
Priedegten  
6 mai 2021

Une rencontre qui ouvre des portes de façon inattendue

Prédication de Milly Hellers (6 mai 2021)

Actes des Apôtres (9,1-22)

Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur, il les amène enchaînés à Jérusalem.

Comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté. Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? » Il demanda : « Qui es-tu, Seigneur ? » La voix répondit : « Je suis Jésus, celui que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire. »

Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient la voix, mais ils ne voyaient personne. Saul se releva de terre et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas. Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire.

Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur lui dit : « Ananie ! » Il répondit : « Me voici, Seigneur. » Le Seigneur reprit : « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude : tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. Il est en prière, et il a eu cette vision : un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue. »

Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem. Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »

Mais le Seigneur lui dit : « Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël. Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »

Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. »

Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé. Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours à Damas avec les disciples et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.


Chers frères et sœurs,

Le sujet d’aujourd’hui est « Une rencontre qui ouvre des portes de façon inattendue ».

Nous avons tous peut-être déjà, un jour, rencontré des personnes qui, dans certaines circonstances, ont expérimenté un revirement complet de leur vie.

Le récit biblique de ce jour, concernant la vocation, nous fait penser à une série policière aux multiples épisodes et personnages. Ce texte décrit un changement brutal et radical dans la vie de Saul qui entre dans l’histoire de l’Église sous le nom de Paul. Il se décrit lui-même comme un juif pieux qui persécute les membres du groupe de Jésus. Cependant, sur le chemin de Damas, le Seigneur, en qui il croyait avec ferveur et qu’il était convaincu de servir, vient le déranger. Jésus lui-même lui apparaît. Saul tombe de haut. L’art dans la tradition le représente comme tombé de cheval.

  • Dans le texte biblique, nous rencontrons en 1er lieu « les adeptes de la nouvelle Voie », comme l’évangéliste Luc appelle les jeunes chrétiens, lui qui sera un des compagnons du futur Paul. La jeune communauté chrétienne de ce temps-là (nous ne pouvons presque pas nous l’imaginer) n’arrête pas de croître. La Foi se répand en Israël d’aujourd’hui, en Syrie, en Grèce et ensuite jusqu’à Rome !!!
  • Et voilà notre pieux Saul qui capture, enchaîne, emprisonne et fait condamner hommes et femmes, adeptes de cette « nouvelle Voie ». Pourquoi ?
  • Puis nous rencontrons Saul dans son cercle de sympathisants.

Personnellement, comme enfant de l’après–guerre, lorsque j’entends ce texte, je suis toujours amenée à penser à ces millions de gens qui n’ont fait de mal à personne et qui, innocentes, ont été poursuivies et assassinées par les Nazis.

Saul est sur le chemin de Damas à la recherche de nouvelles victimes. Mais, c’est là que Jésus lui-même intervient : « Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? » Saul tombe par terre. « Je suis celui que tu persécutes. » dit Jésus Ce qui signifie que Jésus s’identifie ici à toute personne persécutée, à tous ceux qui souffrent, sont pauvres, malades, sans travail, ou sur le chemin de l’exil… Et comme Jésus le dit lui-même : « Ce que vous avez fait au plus petit de mes frères (ou sœurs) c’est à moi que vous l’avez fait. » Nous rencontrons Jésus dans notre partenaire, dans l’étranger, dans le sans–domicile fixe, dans le réfugié, dans le malade, dans le prisonnier… et eux Le rencontrent en nous…

Saul est étendu par terre et est devenu aveugle. Ses compagnons le ramènent en ville. Là, Ananias, un disciple de Jésus, est averti de se rendre auprès de Saul.

Chers amis, et nous, qu’aurions-nous fait ? Lui, il y va, et est prêt à tendre la main au nouveau converti. Paul est aveugle et depuis 3 jours, il n’a rien mangé, ni bu. Ce langage symbolique nous révèle que sa vie a été complètement chamboulée. « Soudain, tout a changé… »

L’humilité de Paul est remarquable. Il aurait pu dire : « J’ai raison, rien ne doit être modifié. » Comment l’histoire se serait-elle alors terminée ? Non, lui et ces jeunes chrétiens se laissent accaparer par cet inimaginable changement de paradigme. Et maintenant, Paul deviendrait membre à part entière de cette communauté, qu’il venait de persécuter il y a peu ? Cette jeune communauté qui a vu mourir des hommes, des femmes, des membres de leur famille poursuivis par Saul, doit accepter d’accueillir ce criminel en son sein.

Et alors, lui, Saul va devoir témoigner de Jésus en public. Chers amis, même remplis d’humilité, de Foi, et de confiance, Paul et la communauté n’ont pu expérimenter une telle conversion qu’avec l’aide de Dieu… Ils se sont laissé emporter par ce changement radical. Aurions-nous fait de même ? Grâce à Paul, la jeune Église s’est ouverte aux non-juifs, et pour cette raison nous aussi, nous avons la chance de connaître Jésus aujourd’hui.

Chers frères et sœurs, la Foi, la relation à Jésus, comme toute relation comporte un prix à payer. Cela a eu des conséquences autrefois, comme cela en aujourd’hui. Paul a eu le courage d’abandonner ses certitudes pour Jésus. Il a laissé tomber les règles et les principes, qui, pour lui, étaient comme gravés dans le marbre. Peut-être, nous aussi devrions-nous, si nous voulons que l’Église continue d’exister pour annoncer l’Évangile, « descendre de notre cheval sinon même en être jetés à terre ». Ainsi pourrions-nous oser un changement de perspectives dans nombre de sujets brûlants très actuels.

Pour clôturer, je me permets de proposer quelques pistes de réflexions personnelles et communautaires :

  • Dans notre parcours de vie et de foi, il y avait peut-être des expériences déterminantes. Lesquelles ? Que voudrais-je confirmer ? Que voudrais-je ou devrais-je changer ? Si oui qu’est-ce qui pourrait m’y aider ?
  • Un chrétien seul est un chrétien en danger de mort. Quels sont mes désirs pour la communauté chrétienne de demain ? Comment pouvons-nous façonner notre communauté chrétienne, nos paroisses ?
  • Que devrais-je, que devrions-nous abandonner et/ou oser penser autrement ? Quel serait le premier pas ?

Silence et musique d’orgues

Sainte Marie, Mère de Dieu, Consolatrice des Affligés, priez pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort ! Amen.

Traduction : A. & E. Cescutti-Defays

 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Flickr
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
5 avenue Marie-Thérèse
Bâtiment H, 1er Étage
L-2132 Luxembourg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu