lb fr pt en de
Krankesalbung . Onction des malades  
22 mars 2006

Foire aux questions

Quand administrer le sacrement des malades ?

Il peut être reçu à l’occasion de toute maladie grave. Le sacrement des malades n’est pas le sacrement de la mort. Il est une force que le Christ offre aux hommes.

Dans la plupart des cas, il est demandé lorsque le malade est mourrant et, le plus souvent n’est plus conscient. Ce n’est pas le sens profond du sacrement. Il faut changer les mentalités à ce sujet.

Qui peut administrer le sacrement des malades ?

Seul un prêtre peut le faire car ce sacrement est lié fortement au sacrement de réconciliation.

Qui peut assister au sacrement des malades ?

Il est recommandé que les parents proches, les amis ou le personnel soignant soient présents. Ils peuvent soutenir le malade par leurs prières.

Qu’est-ce qui fait partie du sacrement des malades ?

Lorsque le malade le souhaite, il peut recevoir le sacrement de réconciliation avant celui des malades et ensuite la Sainte Communion (c’est-à-dire le sacrement des mourants proprement dit, le viatique).

Où peut-on célébrer le sacrement des malades ?

  • Si le malade n’est pas alité, le sacrement peut être administré à l’église ou dans un autre lieu approprié. Il faut prévoir un espace assez grand pour que, éventuellement, la famille ou les amis du malade puissent y prendre part.
  • Si le malade est grabataire, il pourra recevoir le sacrement à la maison, à l’hôpital ou à la maison de retraite.

Plusieurs malades peuvent-ils recevoir ensemble le sacrement des malades ?

Le sacrement des malades peut être célébré en communauté de différentes façons : par exemple lors de l’Octave, pendant le salut des malades. Certaines paroisses proposent aussi de telles célébrations.

Dans ce cas, chacun, personnellement, doit recevoir l’imposition des mains et la formule sacramentelle liée à l’onction. Tous les autres textes ne seront formulés qu’une seule fois pour tous.

Combien de fois peut-on recevoir le sacrement des malades ?

Chaque fois que l’on est atteint d’une maladie grave, on peut recevoir ce sacrement. On peut donc le recevoir plusieurs fois dans une vie et même plusieurs fois pendant l’évolution de la maladie.

Est-ce que un mort peut encore recevoir le sacrement des malades ?

Si quelqu’un est mort, l’administration du sacrement des malades n’a plus de sens. Son rôle est de donner de la force aux grands malades. Cela découle des paroles qui accompagnent ce sacrement : « Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, que le Seigneur vous sauve et vous relève. »

Dans ce cas, l’église – en la personne du curé, du diacre, de l’assistante paroissiale, etc. – peut accompagner la famille dans son deuil. Ils peuvent prier, ensemble, autour du lit du défunt. Dans la plupart des hôpitaux, une pièce est prévue dans laquelle, on peut célébrer un petit office le lendemain de la mort.

À qui peut-on s’adresser pour recevoir le sacrement des malades ?

Il faut s’adresser au curé du lieu ou à l’équipe pastorale de la paroisse, à l’hopital, à la maison de soins, etc. pour faire un rendez-vous avec le prêtre.

 
Ä e r z b i s t u m    L ë t z e b u e r g   .   A r c h e v ê c h é   d e   L u x e m b o u r g    .   
YouTube
SoundCloud
Twitter
Instagram
Facebook
Flickr
WhatsApp 352 691 12 97 76
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
5 avenue Marie-Thérèse
Bâtiment H, 1er Étage
L-2132 Luxembourg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu